Chacun de nous a besoin de

la mémoire de l’autre,

parce qu’il  n’y va pas

d’une vertu de  compassion

ou de charité,

mais  d’une  lucidité  nouvelle 

dans un  processus de la  Relation.

Et si nous voulons  partager  

la beauté du monde,

si nous voulons être

solidaires de ses souffrances,

nous  devons apprendre à

nous souvenir ensemble.

 

 

Édouard Glissant.